Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Appui à la Lutte contre le Changement Climatique au Togo, une séance d’échange a eu lieu ce 13 juillet 2017 à la salle de réunion de la Direction Générale de l’ODEF à Lomé.

Les travaux ont débuté à 7h30 min par les mots de bienvenue du Directeur Général de l’ODEF à l’endroit de la délégation de l’Unité de Gestion du PALCC conduit par son Assistant Technique. La liste de présence à cette séance de travail est annexée au présent document.

Avant de laisser la présentation du projet ODEF du programme d’Appui à la lutte contre le Changement Climatique (PALCC) par le Directeur Technique, le Directeur Général a remercié l’Union Européenne pour son accompagnement dans le cadre de ce projet, et a présenté la planification des activités du projet de reboisement et d’enrichissement de 660 ha, les activités déjà en cours de réalisation, compte tenue de la saison (préfinancement de l’ODEF), les difficultés et les perspectives pour un heureux aboutissement des objectifs.

La présentation du Directeur Technique sur les activités en subvention directe de l’ODEF s’est faite en huit différents points à savoir :

Le contexte, les objectifs, les résultats attendus, la planification des activités, les charges prévisionnelles, la localisation des sites, les essences retenues, et les actions en cours.

Pour le Directeur Technique, la problématique des changements climatiques est une préoccupation transversale, pour laquelle le Togo a obtenu un financement de l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (AMCC+) dont une partie, soit un montant d’un million d’euros en subvention directe à l’ODEF pour apporter une repose adéquate dans le domaine de la constitution des puits de carbone au niveau national.

L’objectif global assigné à ce projet est de réduire la vulnérabilité climatique du Togo par des mesures de préservation de la ressource forestière et des sols, ainsi qu’une efficacité énergétique. L’apport de l’ODEF permettra d’augmenter la résilience des populations et écosystèmes face aux changements climatiques par le reboisement de 660 ha de plantations sur les terres étatiques.

 

 

Cinq résultats sont attendus à la fin de ce projet :

  • La production de 1 192 000 plants ;
  • 660 ha de plantations sont installés, entretenus et protégés ;
  • 100 personnes de la population riveraine sont formées en technique de production de plants et de sylviculture et en technique de lutte contre les feux de végétation ;
  • Des panneaux d’identification sont implantés sur les différents sites avec le logo du partenaire et ;
  • Les cartes des parcelles sont élaborées.

La planification de ces différentes activités sur les cinq années du projet, les essences et les sites retenues pour le reboisement, la répartition du budget, ainsi que les actions en cours a été présentée à l’assistance.

Au cours des débats les intervenants ont reconnu que la problématique des changements climatiques dans le cas du Togo devrait plus s’orienter dans un cadre de gestion des ressources déjà disponibles. Après les travaux de la REDD+ pour la connaissance de l’état de référence sur la couverture forestière, à travers l’inventaire forestier national (24,24 % de couverture), les actions futures doivent porter sur la lutte contre la dégradation et la déforestation, la gestion durable des terres, les aménagements forestiers durables, ainsi que la promotion des activités alternatives aux populations riveraines des forêts classées.

Pour l’assistant Technique de l’Unité de coordination PALCC, les appuis techniques dans le cadre de ce projet porteront sur les thématiques à savoir :

  • La conservation et la protection du patrimoine forestier existant ;
  • Les aménagements, les enrichissements des forêts d’Etat et des forêts communautaires ;
  • L’élaboration des plans d’aménagements des forêts d’Etat et des forêts communautaires ;
  • La recherche forestière (variétés d’essences plus compétitives, le suivi écologique des essences) ;
  • La sécurisation foncière à travers le bornage et les sensibilisations ;
  • Les audits forestiers à travers les PCIV.