L’Unité de Coordination Nationale REDD+ poursuit sa campagne d’information des différentes parties prenantes au processus REDD+ du Togo. Dans cette optique, deux ateliers d’information et d’échange avec les organisations de producteurs ont été organisés les 24 et 26 mai 2016. Le premier atelier a regroupé à l’hôtel Kara le 24 mai 2016, les représentants des producteurs de la région centrale, de la kara et des savanes. Le deuxième atelier tenu le 26 mai à l’hôtel le Berceau de Notsè, a regroupé les producteurs de la région maritime et des plateaux.

Selon Hèmou ASSI, Coordonnateur National REDD+, ces ateliers visent à « sensibiliser et échanger avec les organisations  des producteurs sur le processus REDD+ au Togo ».  Selon lui, « les producteurs, tout comme les autres parties prenantes au processus doivent s’organiser et se mobiliser pour participer de manière efficace et coordonnée au processus d’élaboration de la stratégie nationale REDD+ du Togo».

Au cours de ces deux ateliers, les discussions et les échanges avec les membres des organisations de producteurs ont porté sur l’état d’avancement du processus REDD+ au Togo, les rôles et responsabilités des producteurs dans le processus REDD+, les stratégies pour une implication active et coordonnée des organisations de producteurs dans le processus, ainsi que les pistes et modalités de collaboration entre les organisations de producteurs et l’Unité de Coordination Nation REDD+ dans la conduite du processus. « Il s’agit d’un processus participatif et inclusif. Aucun sujet n’est tabou. Toutes les questions doivent être débattues afin que nous puissions bâtir une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous. Vous avez donc un rôle important à jouer en tant que producteurs » a déclaré Totétièbe DAMETOUGLE, Coordonnateur National REDD+ Adjoint,  à l’endroit des organisations de producteurs.

Les organisations de producteurs sont regroupées au sein de la Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP) avec pour but de « de promouvoir et de défendre en permanence la valeur d’une agriculture professionnelle, compétitive, dynamique et durable au service des exploitations agricoles paysannes familiales ». La CTOP a des démembrements au niveau régional et regroupe à ce jour 17 organisations paysannes d’approche filière ou territoire à caractère associatif ou syndical.

Blaise ATAKOUNA

Responsable IEC, Coordination Nationale REDD+